L'Artiste de la Semaine

October 29, 2017

 

Thomas cartron

 

 

 

 

Artiste  plasticien/ Photographe 

22/10/2017

 

Thomas Cartron est né en France à Nantes en 1987. Artiste plasticien et photographe, il vit et travaille à Rouen.

Après un Brevet de technicien dessinateur maquettiste (option arts graphiques), il entre en 2005 à l’École régionale des Beaux Arts de Rennes et de Bruxelles.

Sa pratique artistique est axée à la fois sur les questions de la représentation et sur l’essence même de la photographie. Une approche expérimentale motivée par une préoccupation sur la persistance des photographies aujourd’hui et leur tendance à la disparition.

 

Découvrez sa DÉMARCHE 

 


"Avant l’image, après l’image.

L’image qui prouve, témoigne, et lève le voile sur les incertitudes. Mais aussi l’image fausse, mensongère. Celle qui trompe la faim, et sème le doute. Celle des rêves oubliés.

 

Ma pratique est axée à la fois sur les questions de la représentation et sur l’essence même de la photographie. Un corpus de productions où chaque image résulte de gestes appliqués dans un refus délibéré des règles préétablies de l’apparatus photographique. 

Chacun de ces gestes intervient à différentes étapes de la vie de l’image et sont motivés par une préoccupation sur la persistance des photographies aujourd’hui et leur tendance à la disparition.

 

Des interventions qui prendraient en charge ces doutes, ces craintes, sur la résistance des images 

et leur manque de refuge face au temps, à l’oubli, à la violence...

 

Vestige d’une ressemblance déjà disparue, vaine tentative de figuration du perdu. 

Voir l’image tomber et la laisser nous emporter dans sa chute. 

Tenter de dire ce qui est absent. Fragmenter, dissoudre, effacer le visible. 

Accepter la perte. 

 

Une réflexion sur le médium lui-même et le processus qui l’affecte ; sur l’objet-photographie s’affranchissant progressivement de sa condition reproductible, cherchant à retrouver une aura perdue."

 

 

« Colour ending » papier photographique partiellement effacé, cadre aluminium noir, 50x70cm.

 

 

 

« Beauty of the road », impressions HP latex sur Magistra Deluxe Blueback 120g., tasseaux de bois, dimensions variables.

 

 

« La Fugitive », 14 photographies trouvées partiellement effacées, 10x15cm.

 

 

 

« Prière », vidéo couleur, 12 minutes. vidéoprojection en boucle sur mur peint gris argent, dimensions variables. 

(voici le lien de la vidéo sir Vimeo : https://vimeo.com/79050013)

 

 

« Lucioles », sténopé numérique, caissons lumineux 120x80cm.

 

 

 

« Fake Ghost », 3 tirages jet d'encre 60x40cm sur papier Fine Art Baryté Hahnemühle 315g, cadres aluminium plaquage chêne.

 

 

« Ce qui sépare la nuit du jour », tirage jet d’encre charbon 30x30cm sur papier Hahnemühle Bambou 290g, contrecollé sur alu 1mm.

 

 

« Nobody knows », journal 52 pages, 29x38cm.

 

 

« Le Mont Analogue », sténopé numérique couleur, tirage jet d’encre 90x60cm sur papier Hahnemuhle Rag 308 gr contrecollé sur aluminium, caisse américaine en chêne.

 

 

 

retrouvez THOMAS CARTRON sur :

 

www.thomascartron.com

instagram

 

ainsi que sur :

 

www.nos-annees-sauvages.com

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload